Nos réalisations

Contact

Dégradé de couleur du jaune au bleu en passant par le vert, pris en photo au musée des arts décoratifs de Paris à l'occasion de l'exposition "l'esprit du Bauhaus", le 20 novembre 2016

Le vert, une couleur pleine d'histoire !

Le vert, une couleur pleine d’histoire !

Pantone met le vert greenery à l'honneur
Pantone met le vert “Greenery” à l’honneur en 2017.
Si le vert est aujourd’hui synonyme de nature, de vie, de positif (le stylo vert pour l’annotation « Très Bien »), de calme et d’écologie il n’en a pas toujours été le cas.

Le vert au théâtre

Lors de la cérémonie des Trophées des Femmes de l’économie qui s’est déroulé fin novembre 2016 à l’Opéra de Clermont-Ferrand, le maire, Olivier Bianchi, m’a sympathiquement raconté la restauration de ce lieu. En retirant les revêtements des murs et des plafonds de la salle de réception, les ouvriers ont découvert un décor somptueux mais ont été surtout très étonnés de trouver du vert sur les ornements. Vous vous demandez pourquoi ?
Photo de opéra de clermont-ferrant prise à l'occasion de la cérémonie des trophées des femmes de l'économie le 25 novembre 2016Avant le XVIIè siècle, il n’était venu à l’idée de personne de mélanger du bleu et du jaune pour obtenir du vert. Très certainement parce que les teinturiers étaient spécialisés dans une couleur et par conséquent les cuves de jaune et de bleu n’avaient jamais l’occasion de se mélanger.
Le vert était donc obtenu grâce aux végétaux. Toutefois, ces colorants naturels étaient très instables chimiquement. Résultat, le vert tenait mal en peinture et sur les tissus.
Quand le vert était  obtenu de manière artificielle en oxydant du cuivre, il devenait un poison ! Ainsi de malheureux comédiens ont trouvé la mort simplement en portant à même la peau des costumes verts. Légende ou vérité,  Molière serait également mort vêtu de vert !

Le vert chez les marins

Superstition du vert chez les marins

Les marins, lorsqu’ils n’étaient pas en mer travaillaient dans les théâtres. Ils étaient machinistes, en charge de la manipulation des décors et des levers de rideaux : ils savaient faire et défaire les nœuds. Ainsi, la superstition du vert qui porte malheur dans les théâtres a été largement entretenue par celle des marins dont le vert était banni des bateaux. Pour eux, le vert était synonyme de moisissures sur les aliments donc de maladies et de famine en pleine mer. Du ver qui ronge le bois des coques des bateaux, également de très mauvaise augure pour les marins, à la couleur verte il n’y a eu qu’un pas qui n’a fait qu’achever la réputation du vert.

Le vert, du feng shui à aujourd’hui

Dégradé de couleur du jaune au bleu en passant par le vert, pris en photo au musée des arts décoratifs de Paris à l'occasion de l'exposition "l'esprit du Bauhaus", le 20 novembre 2016

L’obtention des pigments verts a évolué et leur qualité s’est améliorée. Depuis que les apothicaires se sont appropriés cette couleur en rapport avec la pharmacopée à base de plante, le vert a repris des valeurs en corrélation avec celles attribuées par les Maîtres en feng shui. Dans cette pratique, les intérieurs sont répartis par secteur. Il en existe 8 auxquels on attribue, par un protocole très stricte, un des 5 élément (Bois, Feu, Terre, Métal et Eau). Le vert correspond à l’élément bois, l’énergie montante du matin, la jeunesse, le foie (l’organe), la santé et la fortune.
Loin des superstitions d’antan, souhaitons ainsi d’excellentes saisons culturelles à l’Opéra de Clermont-Ferrand grâce à des programmations attractives : Vive la culture !
Si vous aussi vous souhaitez apporter de la couleur à vos espaces publics, Bonn’O vous propose de vous accompagner dans ces choix : prenez contact !
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer

Delphine