Nos réalisations

Contact

Analyse des tendances 2018 pour le marché de l'habitat et la décoration » par Sylvie Danet et l'Espace textiles

Tendances 2018 : Et si on voyait la vie en rose !

Tendances 2018 : Et si on voyait la vie en rose !

Analyse des tendances 2018 pour le marché de l'habitat et la décoration » par Sylvie Danet et l'Espace textilesVendredi 16 décembre 2016, l’AFPIA Sud-Est organisait dans ses locaux de Lyon une matinée thématique sur « l’analyse des tendances 2018 pour le marché de l’habitat et la décoration ».
Afin de pouvoir inscrire nos réalisations à venir dans la réalité du marché, Sylvie Danet, fondatrice de son bureau de style, spécialisé dans l’étude des tendances dans le domaine de l’habitat et de la décoration nous a présenté en détail les 4 grandes tendances pour le printemps été 2018.
Antonia CASTRO RODRIGUEZ, Responsable du Pôle création à lEspace Textile, organisme d’accompagnement dédié à la filière textile (mode et décoration), était également présente pour appuyer cette présentation.

Mais alors qu’est ce qui se dessine, ou plutôt se colore, à l’horizon 2018 ?

présentation de Sylvie Danet pour les Tendances 2018 dans l'habitat et la décoration. Photo de mix matériauxEt bien, la couleur qui revient le plus souvent, qui semble dominer les 4 grandes tendances, est le… rose !
Le rose considéré par Michel PASTOUREAU et Dominique SImonnet comme une de 5 demi-couleurs (le violet, le rose, l’orange, le marron et le gris)  n’a acquis ce terme, qui fait référence à la nature, qu’au 18ème siècle. Auparavant, on parlait d’ « incarnat », soit couleur de chair.
Le rose, parfois à la réputation de mièvrerie et soi-disant réservé aux filles, est aussi une couleur qui inspire au calme et à la douceur.

Le rose et ses expériences scientifiques !

En 1979, Alexander Schauss, scientifique, a réussi à convaincre Baker et Miller, les deux commandants du centre correctionnel de la marine américaine de Seattle, de peindre leurs cellules en rose. Exemple de cellule repeinte en rose baker millerLes résultats ont été épatants ! Il a été constaté qu’après seulement 15 minutes d’immersion dans ces cellules, l’agressivité des détenus diminuait de façon significative. Les effets persistaient jusqu’à 30 minutes après leur sortie. A l’issue de ces expérimentations, le scientifique concluait que le rose réduit le rythme cardiaque, la pression sanguine et les pulsations.
D’autres études scientifiques ont été réalisées sur cette couleur et toutes amènent au même constat édifiant que le rose apaise.

Faut-il attendre pour se mettre au rose ?

Quel que soit le contexte, professionnel ou privé, plongé dans une ambiance relaxante, la créativité, l’espoir et la bonne humeur sont démultipliés.
S’il faut, suivant l’effet escompté, choisir sa nuance et doser sa quantité, le rose a des effets positifs autant sur les enfants que les adultes, les hommes que les femmes…. Alors sommes-nous obligés d’attendre le printemps-été 2018 pour voir la vie en rose ?
Rose Baker Miller d'Alexander SchaussSi vous aussi vous souhaitez apporter de la couleur à vos intérieurs privés ou professionnels, Bonn’O vous propose de vous accompagner dans ces choix : prenez contact !
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer

Delphine